Sélectionner une page

LAURENT EYQUEM
   

Prix UCMF 2019 de la Musique de film documentaire pour 1918-1939 LES RÊVES BRISÉS DE L’ENTRE-DEUX GUERRES

Public Choice Award – World Soundtrack Awards 2018 pour NOSTALGIA

Découverte de l’année 2014, Association Internationale des Critiques de Musiques de Film (IFMCA)

Natif de Bordeaux mais installé à Los Angeles, Laurent Eyquem a récemment travaillé sur NOSTALGIA de Mark Pellington, pour lequel il a reçu le Public Choice Award aux World Soundtrack Awards 2018 et sur le documentaire 1918-1939 LES REVES BRISES DE L’ENTRE-DEUX GUERRES de Frédéric Goupil & Jan Peter qui lui a valu le prix UCMF 2019 de la musique de film documentaire.

Après ses débuts acclamés pour le film québécois MAMAN EST CHEZ LE COIFFEUR de la réalisatrice Léa Pool, qui lui valurent trois nominations internationales, Laurent remporte le Prix Découverte de l’année en 2014, de l’Association Internationale des Critiques de Musiques de Film (IFMCA). Il partage également deux autres nominations aux côtés d’Ennio Morricone et de John Williams, pour ”Meilleure musique de Drame” et se trouve nominé aux prestigieux World Soundtrack Awards, en tant que Découverte de l’année (2013).

La popularité de ses thèmes et mélodies (qui font sa spécificité), l’ont amené à composer la musique de plus de 20 films ces 6 dernières années, dont le film WINNIE (biographie de Winnie Mandela) mettant en vedette la gagnante d’un Oscar Jennifer Hudson, et le nominé aux Oscar Terrence Howard. Pour ce film, Laurent a obtenu le rare privilège (après Bono, Peter Gabriel) d’enregistrer avec le Chœur Gospel de Soweto. Il a également travaillé en étroite collaboration avec la légendaire auteur-compositeur Diane Warren et fait les arrangements et orchestrations de la chanson thème de WINNIE, interprétée par Jennifer Hudson.

Son travail est souvent décrit comme ayant beaucoup de profondeur, de maturité et de ”vécu”. Avec des racines classiques traditionnelles, des influences et une sensibilité européennes, les compositions de Laurent, souvent comparées à celles de Georges Delerue ou Jerry Goldsmith, sont tour à tour mélodieuses, puissantes et chargées d’émotion.

Laurent Eyquem débuta sa formation de pianiste classique à l’âge de 6 ans au conservatoire de Bordeaux. De nombreuses années d’études, de premiers prix et une passion démesurée pour le cinéma et ses bandes originales (Vladimir Cosma, Jean-Claude Petit, Maurice Jarre, George Delerue…), furent autant de facteurs qui menèrent Laurent à la composition de musiques de films.

Nostalgia (Mark Pellington)
Nostalgia (Mark Pellington)
1918-1939 Les rêves brisés de l'entre-deux-guerres (Frédéric Goupil & Jan Peter)
1918-1939 Les rêves brisés de l'entre-deux-guerres (Frédéric Goupil & Jan Peter)
USS Indianapolis (Mario Van Peebles)
USS Indianapolis (Mario Van Peebles)
Winnie Mandela (Darrell Roodt)
Winnie Mandela (Darrell Roodt)
Enragés (Eric Hannezo)
Enragés (Eric Hannezo)
Momentum (Stephen Campanelli)
Momentum (Stephen Campanelli)
Tokarev (Paco Cabezas)
Tokarev (Paco Cabezas)
Des armes et des mots (Jan Peter)
Des armes et des mots (Jan Peter)
Copperhead (Ron Maxwell)
Copperhead (Ron Maxwell)
Little One (Darrell Roodt)
Little One (Darrell Roodt)
La peur de l'eau (Gabriel Pelletier)
La peur de l'eau (Gabriel Pelletier)
Maman est chez le coiffeur (Léa Pool)
Maman est chez le coiffeur (Léa Pool)
French Immersion (Kevin Tierney)
French Immersion (Kevin Tierney)
FILMOGRAPHIE
DISCOGRAPHIE
DIVERS